Aller au contenu
Accueil » Comment préparer son entrée dans les grandes écoles d’art

Comment préparer son entrée dans les grandes écoles d’art

Vous rêvez d’intégrer une prestigieuse école d’art comme les Arts Décoratifs, les Beaux-Arts ou encore l’ENSCI ? Nous comprenons votre ambition, car ces établissements d’excellence forment les créateurs et artistes de demain. Cependant, leurs concours d’entrée sont réputés pour être particulièrement sélectifs. C’est pourquoi de nombreux bacheliers font le choix judicieux d’effectuer une année de préparation artistique avant de se lancer dans la course aux concours. Dans cet article, nous vous guiderons à travers les différentes options qui s’offrent à vous, pour vous aider à choisir la formule la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs.

En bref

Les classes préparatoires artistiques, qu’elles soient publiques ou privées, ont pour vocation de vous préparer méthodiquement aux épreuves des concours d’entrée dans les grandes écoles d’art et de design. Durant cette année intensive, vous peaufinerez vos compétences techniques et développerez votre créativité, tout en constituant un solide book, indispensable pour séduire les jurys. Grâce à un enseignement de qualité et à un encadrement personnalisé, ces prépas affichent généralement d’excellents taux de réussite aux concours, vous offrant ainsi les meilleures chances d’intégrer la formation de vos rêves.

Les différents types de prépas artistiques

Vous avez le choix entre trois principales options pour effectuer votre année de préparation artistique. Tout d’abord, les prépas en écoles d’art publiques, au nombre d’une vingtaine en France, sont très réputées et sélectives. Elles font partie de l’APPEA (Association nationale des classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d’art) et proposent un enseignement de grande qualité, validé par une charte ministérielle. Cependant, les places y sont chères et les frais d’inscription, bien que raisonnables, peuvent représenter un frein pour certains budgets.

Voir :  L'impact des jeux de logique sur le développement cognitif des élèves

Vous pouvez aussi opter pour une CPES-CAAP (Classe Préparatoire aux Études Supérieures – Classe d’Approfondissement en Arts Plastiques) en lycée public. Au nombre de 16 en France métropolitaine, ces formations conventionnées avec des départements arts à l’université vous permettent d’acquérir le statut étudiant et de valider une première année de licence. Elles constituent ainsi une excellente porte d’entrée vers les études supérieures artistiques, tout en sécurisant votre parcours. De plus, les CPES-CAAP sont gratuites, à l’exception des frais d’inscription universitaire, généralement modiques.

Enfin, le secteur privé regorge d’une multitude de prépas artistiques, dont la qualité et la reconnaissance sont très variables. Certaines comme l’Atelier de Sèvres ou Prép’Art jouissent d’une excellente réputation, mais leurs frais de scolarité annuels, compris entre 5 000 et 8 000 euros, peuvent constituer un frein pour de nombreux candidats. Il est donc essentiel de bien vous renseigner sur les taux de réussite aux concours et les débouchés proposés avant de vous engager dans l’une de ces formations privées.

Conditions d’admission en prépa artistique

Que vous visiez une prépa publique ou privée, le processus de sélection est généralement le même. Vous devrez tout d’abord constituer un dossier de candidature comprenant vos bulletins scolaires, une lettre de motivation et, surtout, un portfolio de vos travaux artistiques personnels (croquis, peintures, photographies, etc.). Ce dernier élément est crucial, car il permettra au jury d’évaluer votre niveau de pratique et votre potentiel créatif.

Ensuite, vous passerez un entretien de motivation au cours duquel on vous demandera de présenter et de commenter vos réalisations artistiques. Cette étape est décisive, car elle permet aux enseignants de jauger votre culture artistique, votre capacité d’expression orale et votre motivation à vous investir pleinement dans cette année de préparation exigeante.

Voir :  Quelle est la différence entre une suite arithmétique et géométrique ?

Si votre dossier et votre entretien sont concluants, vous ferez alors partie des 10 à 20% de candidats retenus pour intégrer la prépa artistique de votre choix. Sachez que les profils recherchés sont ceux d’étudiants déjà rompus à la pratique artistique (dessin, peinture, modelage, photographie, etc.) et disposant d’une solide culture générale, notamment en histoire de l’art et en philosophie.

Le programme chargé des prépas

Une fois admis en prépa art et design, vous vous lancerez dans une année de formation intensive, à raison de 25 à 35 heures de cours hebdomadaires. Au programme, un subtil équilibre entre enseignements théoriques et pratiques :

  • Pratiques fondamentales : dessin d’analyse, perspective, couleur, volume, peinture, photographie, vidéo, etc.
  • Histoire de l’art : étude des périodes, styles et mouvements artistiques, analyse d’œuvres, visites de musées, rencontres avec des artistes, etc.
  • Culture générale (pour les CPES-CAAP uniquement) : liens entre art et littérature, philosophie, sciences, etc.
  • Anglais
  • Méthodologie de projet et démarche créative

Le travail en atelier sera au cœur de votre formation, vous permettant d’expérimenter de multiples techniques et de développer votre créativité sous la houlette de professeurs expérimentés. Des bilans réguliers vous aideront à suivre vos progrès, à identifier vos points forts et vos axes d’amélioration, tout en vous guidant dans la constitution de votre book, véritable sésame pour les concours à venir.

Préparer son book et ses concours

Tout au long de cette année préparatoire, vous travaillerez d’arrache-pied à l’élaboration de votre book, ce portfolio de travaux personnels qui sera la vitrine de votre talent lors des concours d’entrée. Vos professeurs vous conseilleront sur le choix des réalisations à inclure, la mise en page, la qualité des reproductions, etc. Car n’oubliez pas que ce book sera votre meilleur ambassadeur auprès des jurys !

Voir :  Le flipped classroom en sciences : Comment ça marche et pourquoi l'adopter

En parallèle, vous définirez avec l’aide de votre prépa la stratégie de concours la plus adaptée à votre profil et à vos ambitions. Faut-il viser les concours généralistes des grandes écoles nationales ? Ou bien vous concentrer sur une filière plus spécialisée (design, mode, animation, etc.) ? Votre prépa vous conseillera sur le choix des établissements à cibler en priorité et sur la meilleure répartition de vos candidatures, en fonction de vos forces et de vos préférences.

Coûts et financements

Le coût d’une année de préparation artistique varie fortement selon le type d’établissement choisi. Dans le public, comptez entre 300 et 2 000 euros de frais d’inscription pour une prépa en école d’art. Les CPES-CAAP en lycée sont, elles, gratuites, à l’exception des droits universitaires d’environ 200 euros pour valider le niveau licence.

Dans le privé, la facture est nettement plus salée, oscillant généralement entre 5 000 et 8 000 euros par an. Un budget qui peut constituer un frein pour de nombreuses familles, malgré l’excellence de certaines de ces formations privées.

Heureusement, différentes aides financières existent pour vous permettre d’effectuer votre prépa artistique dans les meilleures conditions. En fonction de vos revenus, vous pouvez prétendre à une bourse sur critères sociaux de l’État. De plus, si vous intégrez une CPES-CAAP, vous bénéficierez du statut étudiant et des aides afférentes (bourses, logement en cité U, etc.).

Après la prépa : les débouchés

Après cette année de formation intensive, vous serez fin prêt(e) pour affronter les concours d’entrée des grandes écoles d’art et de design. Voici un aperçu des principales filières accessibles, sous réserve de réussir les épreuves spécifiques à chaque établissement :

ÉtablissementFilières
ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs)Design, Arts décoratifs, Mode, Animation, Photographie
ENSBA (École Nationale Supérieure des Beaux-Arts)Arts plastiques, Peinture, Sculpture, Gravure, Vidéo
ENSCI (École Nationale Supérieure de Création Industrielle)Design industriel, Design d’espace, Design de produits
Écoles supérieures d’art (ESA)Art, Design, Communication visuelle, Scénographie, etc.

Vous l’aurez compris, réussir son entrée dans une grande école d’art n’est pas une mince affaire. Mais en effectuant au préalable une année de préparation artistique de qualité, vous vous donnerez toutes les chances de voir votre rêve se concrétiser. Alors, à vos pinceaux !